Real Estate Law

Acheter et Vendre des Biens Au Portugal

Les étrangers, quelle que soit leur nationalité, peuvent acheter une propriété au Portugal. Pour que cette acquisition puisse avoir lieu, certaines étapes doivent être franchies avant et pendant le processus d’achat et de vente et l’immobilier.

Informations pertinentes sur l’acheteur:

  • Nom
  • Etat civil
  • Système de propriété si vous êtes marié
  • Résidence

L’acheteur doit avoir un passeport valide et un TIN portugais.

Étant marié, même sous le régime de la séparation de biens, le conjoint de l’acheteur devra également obtenir le TIN portugais.

Pour obtenir un numéro d’identification fiscale portugais, le demandeur doit désigner et présenter un représentant fiscal qui, dans ce cas, peut être fourni par le bureau.

Une fois convenu le prix pour l’achat de la propriété

Le vendeur/propriétaire doit fournir les documents suivants:

– un certificat permanent valide doit être délivré par le bureau d’enregistrement immobilier;

– livre de construction;

– licence d’utilisation;

– certificat énergétique;

– fiche technique (le cas échéant).

 

CONTRAT DE COMPROMIS D’ACHAT ET VENTE

Il est habituel de signer un contrat de compromis de vente avant l’acte final.

Le présent contrat est un contrat d’achat et de vente entre les PARTIES CONTRACTANTES qui, dans un avenir défini, l’acte d’achat et de vente respectif sera accordé par un notaire.

Le contrat doit être signé par l’acheteur lui-même ou son mandataire par procuration.

Avec la signature du contrat à ordre, un montant est payé sur le prix convenu, qui s’élève normalement à 10%, mais est librement négocié entre les parties.

Cette valeur, appelée dépôt est ensuite ramenée au prix final au moment de la signature de l’acte de vente final.

 

ACTE D’ACHAT ET DE VENTE

Avant de signer l’acte final d’achat et de vente, l’acheteur doit payer les frais suivants:

– Taxe sur les cessions immobilières onéreuses (IMT) dont les montants diffèrent en fonction du prix et de la destination du bien immobilier (logement propre et permanent ou logement secondaire);

– Le droit de timbre est toujours équivalent à 0,8% du prix.

Au moment de l’acte, les honoraires du notaire sont payés, lesquels dépendent également du prix et de la liste de chaque notaire, ainsi que du montant de 225 € pour l’enregistrement du bien.

Une fois l’acte signé, l’acquisition est enregistrée en faveur du nouveau propriétaire, soit au bureau des finances, soit au bureau d’enregistrement immobilier.

Les propriétaires sont soumis à l’impôt foncier municipal annuel, dont les taux dépendent de chaque municipalité, allant de 0,30% à 0,45% de la valeur de la propriété de chaque propriété.

Start typing and press Enter to search